Béguin A.

2018.013

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Béguin Antoine et Biétry Marion

« Persistent Memory ».
Conservation de la mémoire numérique à Pyramiden, archipel du Svalbard (Norvège).

Groupe de suivi
Bakker Marco (dir. pédagogique) ; Braghieri Nicola (prof.) ; Seigneur Pauline (maître EPFL) ; Von Moos Charlotte (expert)

“Persistent Memory” est un projet d’archive de données numériques individuelles sur le long terme. Il prend place à Pyramiden, une ancienne cité minière soviétique aujourd’hui abandonnée. Cette ville se situe dans l’archipel du Svalbard, proche du pôle Nord. Ses qualités géopolitique, sismique et géographique en font le lieu idéal pour la conservation de biens sensibles. Tout au long de leur vie, les utilisateurs importent leurs data dans l’intranet des serveurs de ”Persistent Memory”, installés dans les anciens immeubles de logement minier de la ville. L’énergie que développent ces nouveaux “habitants” suffit à maintenir le patrimoine de Pyramiden et à réactiver la ville dans son ensemble. A la mort de l’utilisateur, son profil numérique est trié, transformé et stocké dans une urne funéraire. Cet objet est une version pérenne et analogique de sa mémoire numérique. Un funiculaire circulant dans la montagne conduit au niveau de l’ancienne mine où les urnes sont entreposées. Une sphère taillée au cœur des galeries accueille familles et chercheurs qui désirent consulter ces témoignages de l’histoire. Le projet d’architecture questionne la persistance de la mémoire numérique et physique. Il y répond par des objets aux formes pures et par une approche sensible et matérielle de ces données.