De Vogel D.

2018.038

>> voir le projet intégral sous forme numérique

De Vogel Diana et Tabac Marjolaine

Vers “un jardin métropolitain” pour Lausanne (VD).

Groupe de suivi
Viganò Paola (dir. pédagogique) ; Cogato Lanza Elena (prof.) ; Barcelloni Corte Martina (maître EPFL) ; Von Moos Charlotte (expert)

Aujourd’hui en Suisse, comme dans beaucoup de pays européens, le territoire est en train de s’urbaniser à grande vitesse, augmentant ainsi de manière considérable la fragmentation du paysage agricole et, dans certains cas, forestier. L’agglomération Lausannoise représente pleinement cette dynamique, où la fragmentation progressive du support végétal, comprenant aussi les grandes surfaces vertes et les parcs publics, risque d’affaiblir sensiblement, voire d’interrompre, les continuités écologiques et pédestres existantes. Précisément dans ce territoire, le projet propose de renverser cette tendance en imaginant un développement urbain, qui malgré son progrès, serait capable de renforcer les continuités écologiques et pédestres existantes et d’en créer de nouvelles. Ces continuités prennent la forme d’un grand maillage où chaque branche est fortement caractérisée par la forme territoriale et le milieu biologique qu’elle traverse. Trois familles distinctes ressortent: celle de “l’eau”, le long des rivières, attachée au milieu humide des forêts; celle des “continuités topographiques Est-Ouest” liée à l’idée d’une promenade sans effort, prenant place sur la topographie artificielle et en lien avec le corridor du milieu sec; la”panoramique” qui s’intéresse aux différents points de vue rendus possibles grâce aux formations géologiques. Ces différents corridors constitueront donc l’armature principale du projet à partir de laquelle un “nouveau tissu urbain”, caractérisé par des éléments végétaux propres à ces couloirs biologiques, pourra être développé à l’échelle du quartier.