Hominal D.

2018.065

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Hominal D.

6789. Detroit Techno Assembly Line: un musée de la musique électronique à Detroit (USA).

Groupe de suivi
Blanc Alexandre (dir. pédagogique) ; Cogato Lanza Elena (prof.) ; Derlet Maxence (maître EPFL) ; Kempe André (expert)

En 1908, la Ford T était la matérialisation d’une idée révolutionnaire qui allait changer le monde: l’Assembly Line. Detroit lui doit son histoire, pour le meilleur et pour le pire. L’Assembly Line est un processus de manufacture déléguant à chaque travailleur un fonction spécifique avec des machines technologiques avancées. Suite à son expansion démographique, Detroit a plongé dans des crises sombres dans les années 1980. Les populations opprimées afro-américaines ont transféré leur frustration dans la musique, en créant des labels comme la “Motown” et la plus grande influence musicale contemporaine: la “Techno”. Après 40 ans d’abandon et de dépérissement, la “Michigan Central Station” peut retrouver sa grandeur passée. Un parasite sonore est construit à l’intérieur de sa carcasse. Il parcours le bâtiment de bas en haut; une suite d’espaces spécifiques qui encouragent la création sous toutes ses formes, selon une base commune: la “Techno”. Chaque espace est dédié à un style de musique électronique. Ainsi, le visiteur vit une suite d’expériences particulières. A la fin du parcours, le visiteur s’est insufflé toute la culture musicale de Detroit et peut se rendre dans la boîte de nuit publique ouverte en continu, au milieu de la ruine laissée dans son état actuel, et apprécier au maximum le plus grand héritage de la ville, son art salvateur: la “Techno”.