Möri E.

2018.087

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Möri Erwan

La Venoge, un parc d’agglomération (VD).

Groupe de suivi
Viganò Paola (dir. pédagogique) ; Keller Thomas (prof.) ; Cavalieri Chiara (maître EPFL) ; Lütjens Oliver (expert)

Le paysage bucolique du Léman que nous peignait Ferdinand Hodler n’existe plus. Il est aujourd’hui coupé et occupé par des réseaux de communication qui s’érigent comme des murs au milieu du paysage. Dans l’Ouest lausannois, seuls quelques étroits passages, comme des portes ou des porosités ont résisté, ici et là, au bétonnage et aux remblais de ces grandes infrastructures. Ce sont des sources d’eau à la topographie difficile comme l’Aubonne, le Boiron, la Morges ou la Venoge. Traversant le paysage de haut en bas, ces rivières engendrent des espaces naturels publics dans un tissu urbain dense. Le projet intervient dans un lieu particulier et sensible d’une de ses colonnes vertébrales verte: la porte de la Venoge, site stratégique et en pleine mutation. Les arches qui composent la porte sont au nombre de quatre et prennent la forme d’ouvrages d’ingénierie. Elles sont successives, étroites, trapues, grandes et entourées d’arbres. La Venoge, elle, zigzague entre les structures. Essayant de préserver les qualités tant architecturales que naturelles du lieu, le projet révèle un environnement de qualité où plusieurs conditions sont réunies pour l’aménagement d’un espace public le long du cours d’eau. Profitant au maximum des structures existantes, le projet intervient de manière ponctuelle à des endroits stratégiques, pour offrir une circulation et une perception nouvelles à ce parc d’agglomération comme lieu de balade, de découverte et de loisir.