Preitner L.

2018.052

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Fasel Sébastien et Preitner Loïc

Clocks and Clouds.
Extension du campus de l’EPFL (Ecublens, VD).

Groupe de suivi
Graf Franz (dir. pédagogique) ; Blanc Alexandre (prof.) ; Delemontey Yvan (maître EPFL) ; Lacroix Hiéronyme (expert)

Générée aussi bien par la grille du projet de Zweifel pour la première étape de l’EPFL que par la typologie traditionnelle des campus anglo-saxons, la matrice construit avec la même clarté les vides et les pleins. Elle forme un fond bâti neutre pour l’école, capable d’encaisser des densifications ultérieures produites par des bâtiments-objets autonomes, capable également d’être contaminé par le contexte urbain environnant. Le projet réinterroge la fonction d’une mégastructure dans un campus universitaire. Les notions d’échanges et d’interdisciplinarité sont reconsidérées à partir de l’idée d’habiter ensemble. Ainsi, le projet propose au niveau du sol un espace public fait d’un parc et de places, interface entre la ville et l’EPFL. La nappe qui s’y superpose contient trois niveaux d’école entièrement modulables. Elle est terminée par une dalle-jardin collective qui connecte les deux étapes du campus et leur sert de circulation. Le système est couronné par des logements destinés à produire des relations durables entre les étudiants de diverses facultés. Architectoniquement, le projet s’exprime comme un abri pérenne aménagé à l’aide d’une structure secondaire plus légère.