Rosenfeld A.

2018.105

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Rosenfeld Alois

L’école Tarbut.

Groupe de suivi
Gugger Harry (dir. pédagogique) ; Marchand Bruno (prof.) ; Maçaes E Costa Barbara (maître EPFL) ; Kempe André (expert)

Tarbut signifie “culture ” en hébreu. Fondé en 1922, le mouvement Tarbut était un réseau sioniste d’établissements scolaires. Aujourd’hui, le mouvement Tarbut israélien est une organisation à but non lucratif comptant près de 500 jeunes artistes et éducateurs ayant décidé de faire une différence dans la société israélienne en consacrant leur vie au changement social. Ces activistes sont engagés en communautés dans les périphéries du pays afin de réduire les écarts sociaux et d’encourager la solidarité. En collaboration avec ce mouvement, une première école est projetée dans son siège d’Afula. Cette école agira comme un centre régional et, suivant l’idéal du palais social, ne refusera personne. Parce qu’il permet de cristalliser un phénomène social, ce campus est une réflexion sur une société contemporaine organisant valeurs et principes. Ce bâtiment n’est pas une théorie de style, mais bien plutôt un système structurant une vie collective. Afin de répondre aux besoins immédiats de la communauté Tarbut, un cadre minimal à même d’assurer leurs activités sociales est d’abord défini par la réhabilitation d’une école secondaire abandonnée en un centre social. Dans un deuxième temps, une extension de logement permettra à des membres de la communauté de vivre ensemble selon leurs idéaux. La structure libère le plan et les éléments modulaires en bois sont fabriqués par la communauté elle-même. Ce projet social est ainsi un exemple d’architecture participative, où chacun des membres peut organiser l’espace en fonction de ses besoins spécifiques.