Vennemann X.

2018.080

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Maréchal Mathieu et Vennemann Xenia

Là-haut.
Un centre de retraite scientifique à Isérables (VS).

Groupe de suivi
Ortelli Luca (dir. pédagogique) ; Cogato Lanza Elena (prof.) ; Joud Christophe (maître EPFL) ; Lacroix Hiéronyme (expert)

«Pendant ces vingt minutes de marche en direction du massif du Mont Fort, les vallons ont rythmé mon ascension. Le chemin m’a fait traverser vergers, terrassements, fermes d’alpage et m’a dévoilé d’un seul coup un hameau perché sur la crête d’une énième saillie de la montagne.»
Auxine Heimat

En développant le thème de l’ascension en tant qu’approche architecturale, le but est d’intégrer au site les sensibilités de l’utilisateur liées à son parcours. Le projet se rattache à un ensemble existant de raccards au lieu-dit Le Cotayer, en bordure du village d’Isérables. Là-haut, il a pour objectif de donner une qualité nouvelle à un site qui se trouve actuellement en marge de la vie quotidienne afin de le reconnecter à un imaginaire collectif. Ce projet se veut lieu de rencontre entre les mondes de la plaine et de la montagne; il vise à offrir un cadre de travail et d’hébergement singulier pour scientifiques. Dans ce contexte, la question de la confrontation entre l’ancien et le nouveau se trouve au cœur de l’approche architecturale et le projet prend le parti de l’analogie pour sublimer l’expérience historique. Entre le socle en béton et les volumes boisés, l’ensemble construit est découvert à travers un parcours qui met en valeur relations, dégagements et perspectives. Alors, les nouvelles constructions participent, en dialogue avec les raccards, à la démarcation d’une ligne continue entre le minéral et le bois; une mise en exergue de l’effort nécessaire aux constructions en pente.