Bürgi M.

2016.009

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Bianchi Fiorenza et Bürgi Manola

Hétérotopies furtives. La jachère urbaine comme stratégie d’intervention sur des résidus urbains à Lausanne.

Groupe de suivi
Lévy Jacques (dir. pédagogique) ; Braghieri Nicola (prof.) ; Kössler Sibylle (maître EPFL) ; Jakob Michael (expert)

Les résidus urbains sont des espaces dont l’usage n’est pas déterminé. Malgré leur centralité, on ressent dans ces lieux une sorte d’écart par rapport à la société urbaine. Exploiter des endroits déjà présents dans le tissu urbain favorise le renouvellement de l’urbanité, cela grâce aussi à la multiplicité des fonctions que ces résidus peuvent acquérir. Le projet explore l’idée du temporaire comme stratégie urbaine qui, en impliquant des lieux vides dispersés en plein centre-ville, crée un processus d’activation de la ville. Les affectations transitoires répondent à des besoins locaux et permettent d’étendre le rayonnement du lieu en le faisant connaître au public. Elles contribuent à combler les lacunes d’une zone afin de préparer une affectation future d’un certain type. Notre intention est de donner à ces aires sensibles de l’espace public des repères, qui les intègrent à un projet plus large impliquant toute la ville de Lausanne, avec une vision dans le temps qui dépasse l’intervention elle-même. On parle alors de jachère urbaine, faisant recours à l’image des terrains agricoles laissés volontairement au repos en vue d’une plantation future plus efficace; une occasion de ressourcer le terrain et en même temps d’en observer les réactions à différents facteurs. Notre stratégie prévoit d’accompagner la construction de la Maison du Livre et du Patrimoine de Lausanne à travers des transpositions urbaines de la bibliothèque. Les espaces résiduels cessent ainsi d’être des vides et acquièrent une signification, une nouvelle attractivité et une réelle valeur d’usage en renforçant le lien social et en créant des repères temporels qui rythment un projet à long terme.