Bennani R.

2016.008

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Bennani R.

Entre patios et jardins suspendus: une nouvelle vision pour l’habitat social au Maroc.

Groupe de suivi
Entre patios et jardins suspendus: une nouvelle vision pour l’habitat social au Maroc.

 

Au Maroc, les demandes au niveau de l’habitat en général et de l’habitat social en particulier, restent insatisfaites. Des villes entières se sont développées sans réelle qualité et constituent des cités-dortoirs abandonnées, déconnectées du reste. Ce mode de production a ainsi généré de nombreuses retombées économiques et sociales: exclusion sociale, marginalisation, faible intégration urbaine, pauvreté, économie informelle … La question d’une meilleure gestion de l’espace, en adéquation avec les moyens disponibles, reste donc posée. Il s’agit de produire “vrai”, c’est-à-dire produire plus et mieux, selon les capacités financières des ménages les moins solvables et en fonction des moyens de l’État. Le projet proposé se situe dans une zone d’extension urbaine nouvelle. Un premier lotissement construit n’a pas véritablement répondu aux attentes de la population. Le projet proposé cherche donc à améliorer l’existant tout en apportant une réflexion sur un nouveau schéma urbain et un nouveau modèle architectural possible. Il questionne les modes de vies, mais aussi le cadre bâti, et son potentiel d’intégration sociale. Les logements développés se veulent innovants, en réinterprétant l’habitat traditionnel rural tout en prenant en compte la nécessité d’une production rapide et à grande échelle. Ainsi l’habitat à cour est réinterprété en patios suspendus. Afin d’atteindre une rentabilité économique, le projet mise sur la rationalité distributive et la simplicité constructive en empruntant des matériaux de base faciles à mettre en œuvre, relativement peu chers et adaptés au climat.