Birrer Ch.

2016.012

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Birrer Chloé et Guiraud Lisa

Abri urbain. Prototype d’une structure habitable.

Groupe de suivi
Dietz Dieter (dir. pédagogique) ; Pattaroni Luca (prof.) ; Baur Raffael (maître EPFL) ; Deppierraz Simon (expert)

 

Il est possible de trouver dans la ville des ressources en libre accès destinées à tous. De l’eau, une assise, un abri, la chaleur… Et pourquoi pas un espace de repos, un lieu pour passer la nuit? L’abri prend place dans les différents vides de la ville, entre deux bâtiments, dans un parc ou encore dans une friche non exploitée. Les nomades urbains, tels que le migrant, l’étudiant, l’artiste de passage ou encore le voyageur-explorateur, sont les potentiels utilisateurs de ces structures. Le projet s’articule sur deux niveaux, un rez public et un niveau supérieur habitable. Le niveau inférieur est une surface horizontale dédiée à n’importe quel utilisateur de la ville. Elle est parfois mobilier urbain, assise, gradin; un couvert ou encore une infrastructure. Le niveau supérieur offre le luxe minimum de pouvoir dormir à l’abri des intempéries et des dangers extérieurs. Un exosquelette brut et rugueux protège et contient dans sa partie supérieure un corps mou fait de tissus. La structure possède deux visages, de jour elle est ouverte et transparente, de nuit la partie supérieure s’habite et s’illumine comme une lanterne dans la ville.