Simonetta C.

2016.078

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Simonetta Cecilia

Passage Bel-Air. Projet de logements à Paris.

Groupe de suivi
Ortelli Luca (dir. pédagogique) ; Geers Kersten (prof.) ; Lampariello Béatrice (maître EPFL) ; Lapierre Eric (expert)

 

Dans un îlot du XIIe arrondissement, non loin de la place de la Nation et des gares de Bercy et de Lyon, prend forme un projet de logements. La traversée de cet îlot permet de questionner et repenser le partage des espaces dans la ville de Paris. Considérant la rigidité du modèle spatial haussmannien, l’implantation du projet aspire à une ouverture de l’îlot, en contribuant à regarder différemment la limite du tissu et la logique d’un style de vie ayant entraîné de telles transformations, dans la continuité des modèles de Sauvage et Portaluppi étudiés dans le cadre de l’énoncé théorique. L’intérieur de l’îlot, traditionnellement simple résultat d’un découpage parcellaire perpendiculaire à la rue et ayant généralement fonction d’entretien privé, devient ici un généreux espace collectif et partagé. Trois types de barres, adressées aux différents résidents, définissent l’ensemble du projet. Les jeunes couples et petites familles habitent le bâtiment-mur qui délimite le Nord du site, en contiguïté avec les façades aveugles des bâtiments existants. Les maisons-atelier définissent avec leur vis-à-vis un passage couvert pouvant accueillir les fonctions les plus variées. Enfin, la maison de retraite, parallèle à la coulée verte, complète l’ensemble avec un couloir-espace commun qui établit un dialogue avec la promenade en contre-bas. L’ensemble, inscrit dans les traces historiques du dense tissu urbain parisien, propose, à travers la construction en profondeur de l’îlot, une expérience des espaces collectifs et un style de vie partagé, en définissant un petit “univers urbain”.