Raubach D.

2016.063

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Nyckees Raphaël Raubach Dereck

Equilibres.

Groupe de suivi
Weinand Yves (dir. pédagogique) ; Gargiani Roberto (prof.) ; Hatt Fred (maître EPFL) ; Zerbi Stefano (expert)

Aux abords du Grand Combin, sur la Haute Route reliant Chamonix à Zermatt, on aperçoit une lueur, tel un phare au milieu d’une mer rocheuse agitée. On découvre, sur la crête surplombant le plateau du Couloir, une machine déployant sur ses flancs d’amples voiles blanches recouvrant une cabine où des voyageurs éprouvés pourront trouver refuge. Une fois à l’abri, l’ensemble vibre sous l’effet des vents violents qui remontent les pentes des glaciers en contrebas de ce promontoire rocheux. De la charpente s’élèvent quelques craquements lointains et le voyageur, bercé par le souffle du vent, en oublierait presque la montagne. Le projet constitue une réinterprétation des principes architecturaux régissant l’architecture navale. En cela, il se veut une réflexion sur les liens entre les contraintes externes, la structure et l’espace qui peuvent définir une architecture. Afin de retrouver des contraintes similaires, le projet se situe en haute montagne, il remplace l’actuel bivouac du Biaggio Musso. Le bâtiment au fonctionnement autarcique se compose d’une structure ponctuelle permettant d’élever ses voiles à hauteur des vents laminaires et d’une capsule suspendue contenant les éléments programmatiques essentiels d’un refuge. L’énergie éolienne est exploitée grâce à un mécanisme de bielles reliées aux mâts portant les voiles. Le parcours architectural suit une séquence spatiale amenant progressivement le visiteur à l’abri des éléments naturels pour s’achever sur la contemplation du Grand Combin.