Reyes P.

2017.066

>> voir le projet intégral sous forme numérique

AUTEUR

Sauvegarde et réaffectation d’un objet technique. La buvette d’Evian (M. Novarina, J. Prouvé, 1955-57).

Groupe de suivi
Graf Franz (dir. pédagogique) ; Brühwiler Eugen (prof.) ; Marino Giulia (maître EPFL) ; Boesch Martin (expert)

 

La nouvelle buvette d’Evian est inaugurée en 1957. Elle remplace l’ancienne buvette de la source Cachat située au centre-ville, dont le langage “art nouveau” est désormais dépassé. La buvette se situe au sein d’un parc richement arboré faisant face au lac Léman. C’est un nouveau lieu prisé par les curistes, qui se veut en même temps un repère pour la ville thermale. Le bâtiment est un grand couvert entièrement vitré, sa toiture légèrement ondulée flotte au-dessus de fins poteaux qui donnent une sensation de légèreté manifeste. L’équilibre de sa structure est porté par des béquilles articulées qui donnent à l’ensemble un dynamisme intense. En 1984, le nouveau bâtiment des thermes d’Evian se greffe sur la structure existante, partiellement démolie. La transformation est radicale, notamment à l’Est: l’effet de transparence ainsi que la spatialité intérieure sont fortement compromis. Quant à l’insertion dans le site, elle est complètement bouleversée. Malgré son classement au titre de monument historique en 2013, la buvette est peu, voire pas valorisée aujourd’hui. L’objectif du projet de sauvegarde est de retrouver les qualités spatiales d’origine. Ainsi, le projet se décline selon plusieurs stratégies: la restauration respectueuse des éléments en place, la restitution de certaines parties disparues, indispensables pour la lecture du bâtiment d’origine, et enfin une proposition d’extension “effacée”, qui renforce l’insertion paysagère de la buvette.