Lufkin S.

2005.026

>> voir le projet intégral sous forme numérique

Lufkin Sophie

Un hôpital psychiatrique au XXIe siècle (Région Parisienne, Stains, F).

Groupe de suivi
Berger Patrick Lamunière Inès Lacroix Hiéronyme Bonnet Frédéric

Coupe

L’épidémie de dépression qui affecte lourdement nos sociétés occidentales est le point de départ d’une démocratisation et d’une dédramatisation de la psychiatrie. Face à l’évolution des pratiques médicales et sociales, le caractère de l’hôpital psychiatrique est ainsi à redéfinir. La ville de Stains, située dans la banlieue Nord de Paris, a été choisie après une analyse de l’offre et de la demande d’équipements de santé mentale en Ile-de-France. L’hôpital psychiatrique s’implante au coeur de la cité, afin de se rapprocher de la population à laquelle il s’adresse. Sa construction est prétexte à la création d’un nouveau parc public, qui joue un rôle de transition entre la ville et le bâtiment et permet la prise en compte dans le projet médical des vertus thérapeutiques de la nature. Le projet pose ses fondements sur un paradoxe inhérent au thème: assurer une ouverture maximale vers l’extérieur, tout en garantissant protection et sécurité aux patients psychiatriques. Le niveau du rez-de-chaussée appartient à la ville: il abrite les bureaux de consultation et les ateliers. Son plan organique et ludique entretient une relation symbiotique avec le parc. Les étages destinés à l’hospitalisation sont regroupés dans un volume prismatique. La chambre est conçue à l’image d’une petite grotte: protégée par des murs épais sur trois côtés, elle s’ouvre largement vers le paysage et la lumière en direction du parc. Les espaces communs et les circulations s’affichent ouvertement vers la rue.

Plan

Maquette